L’histoire de la Mission Sainte-Thérèse-de-l’Enfant-Jésus commença en 1988, lorsque S. Exc. R. Monseigneur Obamba, alors évêque du diocèse de Mouila, avait confié la Mission à l’Institut du Christ Roi Souverain Prêtre, lieu de fondation de l’Institut. Peu de temps après, le cardinal Piovannelli, évêque du diocèse de Florence, en Italie, a invité l’Institut à établir son siège et son séminaire à Gricigliano, dans une belle villa située au bord de l’Arno. Étant ainsi plus proche de Rome, l’Institut s’étend rapidement pour prendre la dimension internationale actuelle.

Bien qu’elle ne soit plus le siège de l’Institut, la Mission reste le lieu fondateur, la « crèche » de l’Institut. Elle a également toujours été l’une des missions les plus florissantes du continent africain, apportant la foi et l’éducation à d’innombrables enfants et familles gabonnais. Cependant, pour des raisons de maladie, de difficultés financières et autres, le manque de prêtre a entraîné la fermeture de la mission pendant un certain temps, mais celle-ci a rouvert ses portes à l’occasion de son 25ème anniversaire en 2012. C’est à ce moment là que le chanoine Fragelli y a été affecté, avec pour tâche principale la restauration de la mission. Il n’ a depuis lors jamais cessé de déployer d’immenses efforts et travaux pour le développement de la Mission Sainte-Thérèse-de-l’Enfant-Jésus, qui compte maintenant des centaines de fidèles, une école de 200 élèves, de nombreux ateliers professionnels, et une vie paroissiale très riche, tirant sa fécondité de la liturgie, toujours au centre de la Mission.

Articles récents

Photographies de la Mission :