Il y a plusieurs décennies, Mgr Adam en tournée en Komo-Océan, décide de partir en pirogue visiter le village d’Ekwata. Mettant pied à terre, Il trouve deux femmes qui appellent l’ensemble de la population. Des bruits d’orgie parviennent aux oreilles de l’évêque qui attend, debout, sans mot dire. Nul ne se déplacera. Remontant en pirogue après avoir communié ces deux femmes, il se lave les pieds et s’éloigne. Depuis, jamais un prêtre n’a remis les pieds à Ekwata. Depuis bientôt trois ans, le chanoine Marc Téqui visite habituellement les villages de cette région, qui souvent ressemblent à Ekwata. Nombre d’entre eux n’ont jamais eu la visite d’un prêtre. Le missionnaire, comme Jésus, n’est pas toujours le bienvenu, les gens vivant dans la crainte paralysante des démons de leurs traditions animiste et fétichiste. Prière, catéchisme, célébration de la Messe et oeuvres de Miséricorde, sont au coeur de la Mission, et portent déjà leurs premiers fruits ! La récente imposition de la médaille miraculeuse dans plusieurs villages n’y est certainement pas étrangère. Maman Marie veille sur ses enfants et les attire à son Fils. Si Dieu le veut, nous commencerons dans les mois à venir, la construction d’une chapelle dédiée au Coeur Immaculé de Marie, à Nyonié !

A la pointe Denis, le chanoine Marc Téqui célèbre maintenant la Messe tous les quinze jours. Dédiée à Notre‑Dame de Bonne Délivrance, la statue de sa sainte patronne trône au-dessus du nouvel autel. L’antependium, peint par un artiste local, représente la Vierge couvrant la Pointe et ses habitants de son manteau : belle image qui parle à nos paroissiens. « N’ayez pas peur ! » répétait inlassablement le saint Pape Jean‑Paul II. « N’ayez pas peur de Dieu, continuait Benoît XVI, Il n’enlève rien, mais Il donne tout ! »